Nadocyte / Disques (maj:06/06/99)
 

Ca c'est pour nous, les internautes, faut-il lui dire que j'ai acheté ses disques via internet ? Cela dit, comme il a bougrement raison l'artiste !

Mon Stylo
Paroles: C. Semal, musique: C. Semal / J.-I.Duchesne
Les cablés de la planète
Scotchés devant l'ordino
Ont branché sur Internet(e)
Leur libido
Mais plus je vois d'IBM(e)
Se taper des Mackintos
Et plus en retour moi j'aime
Mon stylo
   
  Dans l'divan du living-room(e)
Qu'ils ont rebaptisé bureau
Ils s'repassent sur CD-rom(e)
Des jeux idiots
Puis ils effacent par mégarde
D'un geste un mois de boulot
Et j'rigole quand ils regardent
Mon stylo
 
Sous le plus humble prétexte
Ils vous lasèrent illico
Sur un traitement de texte
Cinq ou six mots
Alignés sur tablature
En corps gras en format quatro
Il n'écrit pas sur facture
Mon stylo
 
  520 mégabazars et
Tout'sces mémoires à gogo
Ca vaut pas l'jus noir d'un café
Et d'un mégot
Faut pas quatre-vingt-cinq touches
Pour flinguer tous les salauds
Il n'a jamais qu'une cartouche
Mon stylo
   
Pour trouver le mot qui dure
Ils n'poussent pas sur le dico
Il n'apprends pas l'écriture
Sur Nintendo
Il n'fait pas d'littérature
A la colle et aux ciseaux
Il préfère les signatures
Mon stylo
 
  Ces polices et ces icônes
Sont-ce des flics des bigots
Qui leur ont mis ces fibromes
Dans l'ciboulot ?
Contre toutes les impostures
Avec Voltaire avec Charlot
Il pense avec des ratures
Mon stylo
 
Quand ces gros culs sur la table
Pèsent moins de six kilos
Ils les appellent des portables
Les salauds !
Moi j'perds jamais mon programme
Et j'emmerde les dactylos
Il pèse quarante et un grammes
Mon stylo
 
  Il peut me curer l'oreille
Et même me gratter le dos
Essayez de faire pareil A l'ordino !
Gardez vos cybermachines
Je prendrai sur mon radeau
Naufragé en Mer de Chine
Mon stylo
   
Qui donc voudrait qu'on l'enterre
Avec un vieux Mackinto
Ca supporte pas la poussière ces animaux
Quand je passerai l'arme à gauche
Glissez donc incognito
Contre mon coeur dans ma poche
Mon stylo