Nadocyte / Disques (maj:06/06/99)
 
Retour page d'accueil | Chanson Française | Sur scène | Sarclo au Café de la danse (99) | Sarclo.com
 

Sarclo(ret) : A Paris, Live97
(Les Productions Côtes du Rhone, distribution PM/ADES)

Sarclo n'est pas un débutant. Le débutant s'appelait Sarcloret. Il se refusait à faire un disque et répondait aux ahuris qui, comme moi, lui demandaient sur quel disque on pouvait retrouver ce qu'on venait d'entendre que ce n'était pas sur disque et qu'il espérait que ça n'y serait jamais. Alors on a fait des cassettes pirates! Et puis le premier disque est arrivé (vinyle), puis le second, et puis tous les autres. Entre temps  Sarclo a lâché ret ce qui permet aux vieux cons (de fans) de se dire qu'ils en savent plus que tous ces jeunes cons (de fans). Mais en devenant Sarclo, tout ce qu'il y avait de prometteur dans ces concerts bizarres, plus ou moins mal ficelés, est monté en puissance, en professionnalisme, en poésie, en humour, en musicalité, en mélancolie. Côté mauvais goût c'est toujours aussi fort, aussi Desprogiens, aussi provocateur. La folie est la même mais tout est maîtrisé, c'est devenu un art. Ce disque est un enregistrement public de concerts de 97. A l'Olympia d'abord, une première partie de Renaud (le plus grand chanteur francophone vivant selon Sarclo, et je suis d'accord mais on verra ça une autre fois), puis un concert à Ivry sur Seine (et je n'y étais pas!). Alors côté arrangements, prise de son, c'est moins bien léché qu'en studio mais il y a l'ambiance, le baratin entre les chansons, et j'adore ça. Page suivante vous allez trouver le texte du baratin sur les filles, les blaireaux et les pétasses. Comme il me restait de la place sur la page, j'ai ajouté la chanson de Sarcloret que mes enfants préfèrent: "L'okapi"qui n'est pas sur le disque.  Enfin le texte de "J'en ai marre" représente les chansons révoltes de Sarclo qui aime s'attaquer aux absurdes et aux méchants. J'ai choisi celle là mais j'aurais pu en prendre une autre, il y en a beaucoup de très bonnes chansons dans ce disque.
Pour conclure, c'est un bon Live, qui transpire l'ambiance des concerts. A la première écoute j'ai trouvé qu'il n'y avait pas grand-chose de nouveau. Mais les chansons sont revisitées, les textes peut-être plus en valeur, Sarclo braille, il aime ça, il a changé l'ordre de certains couplets, c'est dynamique, émouvant, drôle, j'arrête, ça me donne envie d'aller l'écouter, en ce moment je l'ai dans la voiture et je ne m'en lasse pas. J'oubliais, Sarclo, le sourire qui mord (comme ils disent dans Chorus),  Sarclo est Suisse, personne n'est parfait.

En août 98, si vous aviez  trouvé l'accès à la cellule cachée (cf Le Jeu dans la page des Visiteurs) vous auriez pu gagner le disque de Sarcloret. . C'est trop tard, le disque est parti. Essayez quand même, c'est beaucoup plus dur qu'en juin pour le disque de Philippe Val, cette fois ci cela revient plutôt à chercher une aiguille dans une botte de foin. Faites moi signe une fois arrivé là-bas.